Vous êtes ici / la séance toute entière est une méditation / Importance de l’imaginaire

Importance de l’imaginaire

Voici un exemple de la façon dont nous mettons l’imaginaire à profit : retrouver la détente du cou en confiant aux fibres infatigables le soin de porter la tête. 

– tout d’abord, en position allongée, grâce à une balle placée sous les vertèbres cervicales, se détendre dans les muscles du cou et de la gorge.

– ensuite, assis, retrouver les sensations de détente et de souplesse du cou que l’on vient de ressentir allongé, alors qu’on est maintenant assis, en exerçant le repousser des ischions contre le siège et en installant une balle imaginaire derrière la nuque. Comme elle est imaginaire, on peut donner exactement à cette balle la forme qui nous donne la sensation d’un repose-tête sur lequel on peut vraiment laisser la tête s’appuyer. Alors, la tête devient légère. On n’a plus à « porter sa tête » puisque, par ce processus, c’est aux fibres infatigables que nous confions le soin de la porter.

Page suivante et Menus

Comments are closed.